Hazam : Instant Bullshit & Instantanés de Concerts

Ville Morte pivote en webzine le temps que “ça” s’arrange, l’occasion de faire un pas de côté et de mettre en avant les copains / copines qui gravitent autour de la scène lyonnaise et la font vivre à leur manière : on commence avec Hazam, qui documente les concerts lyonnais en noir et blanc avec son appareil photo depuis des temps immémoriaux et tient un blog musical qui chronique les musiques sombres avec passion et régularité. Merci à lui pour son aimable participation.

 

Quelques photos issues de son immense collection, cliquer pour voir plus gros.

Hazam écrit sur la musique “officiellement depuis 1996, dans 491, un journal gratuit et local d’informations culturelles qui aujourd’hui n’existe plus. Avant ça je faisais de la radio (sur Canut)  et après j’ai écris dans Noise mag, Le Zèbre, quelques webzines et fanzines et bien sûr mes blogs, d’abord Heavy Mental et maintenant Instant Bullshit

Justement Instant Bullshit, c’est quoi ?

“j’écris quand je veux ce que je veux sur ce que je veux”

 

chronique du disque de Meurtrières
cliquer pour lire la chronique !

Un blog en 2020 c’est pas un peu anachronique ?

“Un blog en 2020 c’est complètement anachronique voire c’est une perte de temps complète mais je fais ça aussi pour m’occuper, parce qu’à force d’écouter de la musique vautré par terre je finis par avoir mal au dos – écrire derrière un ordinateur me permet de changer de position – et je suis trop débile pour faire un vrai beau site tout comme je suis trop feignant pour faire un vrai beau zine papier”

Quels sont tes coins de l’internet préférés ? Tu vas toujours sur awesomeboard ?

“Je vais toujours sur Awesomeboard, bien que ce soit assez mort désormais mais je n’y ai pas de compte utilisateur, j’y vais en “visiteur”. Cela me désole qu’Awesomeboard soit aussi déserté parce qu’un forum comme celui-ci est une bonne alternative aux réseaux sociaux invasifs, blindés de pubs et collectionneurs de données personnelles.
Sinon je traîne un peu sur Bandcamp et surtout sur des sites d’info généralistes (notamment ceux issus de la presse écrite nationale) et sur des sites d’info alternatifs (Rebellyon par exemple).
et puis je regarde parfois des vieux films tout moisis sur Arte.fr

Comment tu écoutes la musique chez toi ?

“J’écoute de la musique sur n’importe quel format disponible, j’ai un ordre de préférence qui part du vinyle et se termine au mp3 mais il y a plusieurs choses qui font que j’achète un disque ou pas : mon degré d’affection pour la musique qui y est gravée, le prix du disque, sa disponibilité, qui l’a édité, l’état de mes finances, mon humeur, etc.

Quelles sont tes bonnes adresses de disquaires ?

Sur Lyon j’achète mes disques chez Bigoût records et Dangerhouse

Tes chouchous de la scène lyonnaise du moment ?

“Je ne sais pas et je n’écoute pas un groupe sur le seul critère qu’il est lyonnais ou d’ailleurs, j’écoute uniquement de la musique et ce n’est pas comme regarder du foot ou du tennis à la TV

mais sinon : Tombouctou, Tôle Froide, Meurtrières, Schleu!, Balladur, Kouma, Saint Sadrill, Scimmia, Hecatombe, Warfuck, Hordur, La Hess (évidemment), La Société Étrange, Sathönay, en fait je peux en citer plein”

Comment découvres-tu des nouvelles musiques ?

“par ouï-dire, bouche-à-oreille, en lisant des newsletters de labels ou de groupes, en fouillant, en fouinant, en concert des fois”

Comment vis-tu cette année 2020 ?

“Je subis beaucoup de choses, comme beaucoup d’entre nous et cette année 2020 est juste un gros tas de merde qui cache à peine la montagne de merde qui se profile à l’horizon”

Sur cette note d’espoir, on vous invite à retrouver Hazam sur son blog et son flickr et on se dit à la prochaine ! N’hésitez pas à envoyer vos contributions au webzine sur mail@villemorte.fr

publié par

Stiol

"Le cerveau de Ville Morte"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.